Génaf


Bilan de la deuxième semaine passée au Burkina Faso by Cécilia
28 juillet 2013, 8:33
Filed under: Projet Burkina 2013

Les Génafiens actuellement au Burkina Faso nous livrent un bilan empreint d’humour et de ressentis  afin de nous faire parvenir leur nouvelle vie pendant quelques semaines!

Lecture!

Après une semaine éreintante pour les valeureux bénévoles de la première session que sont Sarah, Eve, Nabil et Vincent, voilà que débarque en fanfare la deuxième session, composée de Fanny, Audrey, Pierre et Jérémy dont d’aucuns disent qu’il s’agit de la meilleure de tout le projet Burkina Faso. Nous verrons plus tard pour quelles raisons.

Avant toute chose, une présentation des quatre derniers nommés s’impose afin de ne pas perdre nos fidèles lecteurs, et Dieu sait qu’ils sont nombreux !

Fanny est une éducatrice sportive de renom ayant la particularité d’être, de mémoire de génafien, la première Chef de Chantier féminine de l’histoire de cette belle association, offrant ainsi la première raison à la génialissime supériorité de cette deuxième session. Et quelle Chef de Chantier elle fait! Plus encore que son ingéniosité, c’est sa motivation à mener à bien ce beau projet qui marque. Et
soyons honnêtes, à 11h30 du matin, lorsqu’on serre son 4587ème bout de fer de la semaine sous plus de 30 degrés celcius, ses mots d’encouragements sont plus que bienvenus!

Audrey est une scénographe réputée pour sa créativité Daliesque (autorisation de taper scénographe + wikipedia » sur Google accordée). Elle cumule avec brio les rôles d’Infirmière et de Responsable de Projet Culturel au sein de la session. L’ironie du sort, toujours plus rieuse, fera d’elle la première blessée du projet Burkina Faso 2013, nous y reviendrons.

Jérémy est un chargé d’études statistiques reconnu pour bassiner son entourage par l’amour inconsidéré qu’il porte à son club de cœur, Arsenal Football Club (obligation de taper « Arsenal Football Club + wikipedia » sur Google confirmée). Dans sa session, il combine deux rôles qui n’ont en commun que l’outil servant à les mener à bien, Trésorier et Journaliste. Il va sans dire que son intégrité n’est plus à prouver et que s’il manque quelques millions dans la caisse, il ne peut en aucun cas être soupçonné.

Pierre, enfin, est un autre brillant chargé d’études statistiques remarquable à son étrange capacité à supporter un club qui cultive avec succès l’art de l’humiliation, le Stade Rennais. Ce à quoi Vincent retorquerait, et il aurait raison, que recruter Montanier est peut être le plus gros coup de ce mercato. Outre le rôle d’intendant, il occupe le prestigieux, respecté et tant convoité rôle de Chef de Session, qui fait de lui le Boss, le King, le Naba des autres membres, et notamment du trésorier. Il va sans dire que son intégrité n’est plus à prouver et que si l’on retrouve quelques millions dans un compte en Suisse aux noms de Pierre et Jérémy, il ne peut en aucun cas être soupçonné.

Maintenant les protagonistes présentés, le cadre fixé et mes doigts rétirés, let the game begin !

Notre aventure reprend donc, si mes renseignements sont exacts, à l’arrivée de la deuxième session, soit le dimanche 14 juillet (Cocorico !!) aux alentours de 2h du matin. Première frayeur pour Audrey lorsqu’elle voit ses trois partenaires de session récupérer leur bagage respectif en moins de 5 minutes dans un joli tir groupé quand le sien n’a toujours pas pointé le bout de sa sangle après un gros quart d’heure. Frayeur finalement sans suite, le sac à dos farceur apparaissant soudain au bout du tapis roulant sous le regard attendri de sa propriétaire et les larmes de joie de ses compagnons de session. Ils n’étaient cependant pas au bout de leurs émotions, puisque ce n’est rien de moins que la première session au complet qui vint les accueillir ! Une fois réunie, toute notre joyeuse troupe se rend chez Sarah les bras tendus vers Morphée et il ne faut que peu de temps pour voir les lumières éteintes et les yeux clos. Après une nuit tranquille et une fois le petit déjeuner englouti, nos bénévoles vont connaître leur première péripétie de la semaine. Partis se rincer le gosier dans le décor champêtre d’un bar caché sous les bois, voilà qu’on repère au loin les nuages annonciateurs d’une tempête à venir.
Pourtant, seule Sarah, probablement plus au fait des conditions météorologiques locales, semble prendre la menace au sérieux et pousse le reste du groupe à s’activer. Efforts malheureusement vains
puisqu’alors qu’ils sont sur le chemin du retour, une véritable tempête de sable s’abat sur eux, martyrisant sur son passage peau, cheveux et yeux de nos courageux bénévoles qui parviendront tant bien que mal sains et saufs chez Sarah. Le reste de la journée se déroulera sans encombre et verra tout ce beau monde rentrer tranquillement au village de Lioulgou, les membres de la première session laissant ceux de la seconde s’acclimater, à leur rythme, aux conditions de vie qui seront les leurs pour les trois semaines à venir. Comprendre ici repas au riz, douches au seau et latrines en guise de lieux d’aisance !

Comme vous le savez, les journées ici se déroulent en deux parties : de 8h à 12h, travail sur le chantier ; de 15h30 à 17h, activités culturelles avec les enfants de l’école primaire. Nous commencerons donc par faire un point chantier puis un point activités culturelles et enfin un petit paragraphe sur les évènements n’entrant dans ces deux premières catégories.

Pour commencer donc, le chantier !
Au programme, alléchant s’il en est, ferraillage, coulage de béton et montage de murs. Pour ceux ne sachant pas ce qu’est le ferraillage, il s’agit concrètement de fixer à l’aide de bouts de fer un nombre
incalculable de bouts de fer autour d’autres bouts de fer. Pour plus d’informations sur ce passionnant sujet, prière de contacter Eve qui a brillamment pris en charge cette activité. En revanche, si coulage de béton ou montage de murs ne vous disent rien, prière de contacter n’importe qui car vous êtes probablement le seul dans ce cas. La vie sur le chantier se déroule bien, notamment grâce aux bonnes relations nouées avec les ouvriers que sont Amadou le Sage, Rodrigue le Fort et Hubert le Stagiaire. Si bilan doit être fait de cette semaine de chantier, le premier niveau de mur majestueusement mis en place par la session 1 a été consolidé par le coulage de béton, faisant apparaître ainsi l’emplacement des deux futures portes de l’édifice. Puis durant la seconde moitié de la semaine, ont surgi de terre les deuxièmes niveaux de chaque mur à l’aide de parpaings, de ciment et, une nouvelle fois, de coulage de béton, durant lequel Pierre a d’ailleurs frôlé la mort des suites d’une chute d’un amas de planches de bois diaboliquement mise en place par Jérémy.
Inutile de préciser que les muscles de chacun ont été mis à rude épreuve et que c’est avec plaisir qu’a été accueilli le weekend !

Passons maintenant aux activités culturelles.
Sans trop en révéler aux prochaines sessions, c’est au top ! Ça demande beaucoup de boulot en termes d’organisation et souvent d’improvisation, mais autant on donne beaucoup de nous-même sur le chantier, autant ces après-midis passées à l’école sont extrêmement enrichissantes et de véritables échanges se font entre enfants et génafiens. Autant vous le dire, au jeu du nombre de photos prises avec les enfants, Nabil est un maître incontesté, à tel point que l’idée nait dans l’esprit de certains d’ajouter une activité culturelle « Photo avec Nabil ». L’équipe enseignante, dirigée par Jonas Kima, le
directeur de l’école, se montre disponible et intéressée et fait de son mieux pour nous permettre de mettre en place nos activités dans les meilleures conditions possibles. Cela étant dit, ce n’est pas de
tout repos et je pense que diriger une activité sportive ou de danse sous le soleil de Lioulgou a pour seul équivalent physique un match en cinq sets à l’Open d’Australie. Un jour de canicule. Et encore…

Côté vie du groupe sur place, l’agenda des soirées de Genaf fut comme suit. Lundi soir tranquille afin de se remettre d’une première semaine de chantier éprouvante pour les uns, d’une adaptation musclée au rythme de vie génafo-burkinabais pour les autres. Seuls quatre braves, les mecs en fait, n’écoutant que leur courage, résisteront à l’épuisement physique pour s’essayer à une partie de yams, ce qui, je n’en doute pas, doit vous intéresser au plus haut point. Mardi soir, c’était jour de marché à Lioulgou où chacun a pu parfaire sa connaissance du Moré (langue locale) qui se résume à savoir dire « Bonjour » et « Oui ça va », et découvrir une foule de produits locaux. Mercredi c’est un grand honneur qui fut fait à l’équipe Genaf par l’invitation du Naba de Lioulgou à venir discuter le bout de gras. Je sais, je viens d’en perdre quelque uns. Le Naba n’est rien de moins que le Chef du village, fonction de transmission héréditaire qui fait de lui le garant de la bonne tenue du village de Lioulgou. En plus de l’invitation, il offrit aux bénévoles un coq (vivant, pour le plus grand plaisir de Nabil, je n’en dit pas plus) et des œufs dont nous nous régalâmes les jours suivants.
Jeudi, rien de bien intéressant à signaler, si ce n’est notre première boisson fraîche de la semaine !
Vendredi enfin avait lieu la cérémonie de clôture de l’école où sont mises en place les activités. Cérémonie qui malheureusement tourna court, la faute à une tempête, de pluie cette fois, qui dura une bonne heure. Le soir pourtant, génafiens, personnel et élèves de l’école se retrouvèrent au maquis pour finir la fête en beauté et jusqu’au bout de la nuit !

Publicités

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

merci pour ces nouvelles qui tranquillisent – un peu – un cœur de maman. Bon courage pour la suite et à bientôt.
A.M.Tochon

Commentaire par A.M. Tochon




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :