Génaf


Les premiers pas au Burkina Faso! by Cécilia
16 juillet 2013, 10:56
Filed under: Projet Burkina 2013

Eve nous écrit du Burkina suite aux premiers jours passés sur place :

« L’arrivée :

Chers tous,

Le projet Burkina commence !

La 1ère session est bien arrivée à Ouagadougou à 1h30 où notre chère présidente Sarah, nous attendait avec Michel, un ami burkinabé. Tous deux nous ont emmené dans leur occasion (= moyen de transport) jusqu’au domicile de Sarah. Pour s’y rendre, notre chauffeur nous a offert une visite de Ouaga by night, en suivant un goudron (= route bitumée) jusqu’à la plus belle avenue de Ouagadougou, parsemée d’hôtel Ibis !!!

Seuls au milieu de la nuit, nous avons zigzagué en appliquant le code nocturne des routes burkinabé, évoluant à 20km/h et ignorant tout feu rouge ! Nous avons emprunté ensuite un six mètres (= route non bitumée) jusqu’à la mini-villa (= F2) de Sarah où une douche froide suivi d’un repos bien mérité s’imposaient.

 

Dimanche 7 juillet 2013 :

Après une courte nuit, nous voici en route pour Lioulgou. Nous voyageons sous une lourde chaleur à laquelle nous ne sommes pas habitués. Depuis la voiture, nous nous émerveillons en découvrant Ouaga de jour, la brousse verdoyante avec ses baobabs et surtout les animaux qui évoluent aussi bien dans la nature que sur les routes. Nous évitons ainsi un âne et un zébu mais nous renversons malheureusement une chèvre :’-(

Suite à cette tragédie, une pause s’impose ! Nous déjeunons alors à Koupela un riz-sauce deguedegue (arachide) et arrivons enfin à l’internat du CAP Monseigneur Dieudonné de Lioulgou où nous installons notre  »camp » : déballage des valises, installation des moustiquaires, inventaire de la pharmacie, et découverte, pour certains, de la douche africaine et des latrines…

 

Lundi 8 juillet 2013 :

P1350516

Première matinée au chantier pour certains sous un temps clément et marché alimentaire pour d’autres. Au chantier , on fabrique du mortier et on monte des murs, ce qui donne lieu à des coups de soleil et à des insolations. Au marché, on achète des condiments pour la semaine au marché de Koupela puis on profite de l’ombre de notre figuier pour y faire une courte sieste.

L’après-midi, nous avons rencontré l’équipe pédagogique et des élèves de l’école primaire de Lioulgou pour une présentation des ateliers culturels. L’accueil par les enfants s’est fait autour de danses traditionnelles et modernes burkinabé.  Enchantés, les enfants nous ont suivis jusqu’à notre logement  pour continuer de danser à l’ombre de notre figuier…

IMGP0249

 

du mardi 9 au samedi 13 juillet 2013 :

Ne y beogo ! Mana wana ? (=Bonjour ! Comment ça va?)

Ici  yel’kabe (= ici pas de problème)

Le chantier avance dans les temps, les murs sont montés, les poteaux en béton armé sont coulés et  nos muscles saillissent  sur nos corps transpirants et rouges !

Certains d’entre nous ont eu le plaisir d’assister à la remise des prix d’excellence de la commune de Dialgaye où l’école primaire dans laquelle  nous intervenons a été très récompensée. Beaucoup d’officiels étaient présents et, à notre grande surprise, le Naaba (=le chef) de Lioulgou nous a invité à remettre le 3ème prix du meilleur professeur. Après une danse enflammée avec les enfants de l’école de Lioulgou et leur directeur, la cérémonie s’est terminée au kiosque autour d’une Brakina (= marque de bière) très très désaltérante !

Les activités avec les enfants de l’école primaire de Lioulgou, qui se déroulent chaque après-midi ont commencé. Chacun a pu nous montrer ses talents de peintre, de danseur, de comédien et surtout de chanteur pour l’anniversaire de Nabil. « JOYEUX ANNIVERSAIRE ! »

P1350579

Enfin nous avons été invités chez le maitre cuisinier du corps diplomatique de Genève (rien que ça!) pour préparer un tô (=plat traditionnel). Pour ce faire, certain ont pris un cruel plaisir à égorger une pintade tandis que d’autres pilaient de l’ail, coupaient la viande et préparaient la farine de petit mil (= sorgho rouge) (préparation plus physique que la préparation du béton ! ).

Tout ça dans la nuit noire, toujours un verre de Brakina à la main. Mmmm…

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Un commentaire so far
Laisser un commentaire

Cela a vraiment été de formidables moments pour de bonnes causes et riches en activités. Unissons nous nos effort pour impacter le développement solidaire à travers une production communautaire en souhaitant que l’avenir puisse nous rapprocher de plus bel. Découvrez « DevHope » notre réseau social du développement solidaire et citoyen qui fait mobiliser des fonds non générateurs d’endettement pour le financement des projets d’intérêt général via le financement participatif.

Commentaire par DevHope




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :